AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
OFFRE exceptionnelle mes amours !
150$ offert si vous faites de la pub sur PRD ici Wink
Profites-en ! C'est uniquement jusqu'au 18/02 au soir.

L'événement est maintenant ouvert ! Rejoins-le vite.
Les inscriptions restes quand-même ouvertes aux nouveaux arrivants.

Partagez | 
 

 Apologies + Vaiana de MotoNui

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
❝ Mon nom est
Invité ❞
Invité


MessageSujet: Apologies + Vaiana de MotoNui  Mer 3 Jan - 20:56


❝ Apologies ❞
this feeling that i can't handle
▬▬▬▬▬
Vaiana x Jim


Ces derniers jours, Jim n'avait eu de cesse d'avoir une seule et unique pensée dirigée vers une seule et unique personne : Vaiana. Il l'avait croisé alors qu'elle avait crevé un pneu de sa voiture au bord d'une route, avaient pris le temps de tester le surf solaire ensemble, mais, malheureusement, le jeune homme s'était clairement montré maladroit envers elle. Une question, une simple question, et tout avait dérapé à partir de ce moment. Elle l'avait embrassé et la seule chose qu'il avait été capable de lui dire c'était qu'elle ne le méritait pas. Dans un sens... il ne comptait pas le retirer. Toute sa vie, il n'avait qu'entendu dire qu'il n'était qu'un adolescent rebelle, un branleur de première. Il n'a pas fait de grandes études, travaille aujourd'hui dans un Starbucks, et ce n'est même pas un temps complet. Cerise sur le gateau, il avait débarqué dans cette ville en ne connaissant rien ni personne. De quelle façon ne pas douter de soi dans cette atmosphère ? Passant une main dans sa chevelure brune en bataille, il enfonça une main dans sa poche tandis qu'il faisait tourner un bouquet de fleurs dans l'autre. Vaiana était à l'hôpital, il l'avait appris et s'en voulait terriblement.
Finissant par passer les portes battantes de l'hôpital de la ville, Jim se présenta à l'accueil pour demander dans quelle chambre la demoiselle résidait. Une fois cela fait, il se pressa dans les escaliers, grimpant jusqu'au deuxième étage pour arpenter les longs couloirs avant de tomber sur le numéro de la chambre. En chemin, il avait croisé de nombreux soignants, personnes qu'il respectait avec sincérité pour le métier qu'ils exerçaient. Fixant quelques secondes la porte close de la chambre de Vaiana, Jim se sentait quand même stressé, sachant bien sûr qu'il devait présenter des excuses à la demoiselle. Il l'appréciait tout particulièrement et elle n'était pas sortie de sa tête. Il se demandait encore ce qu'il ressentait vraiment, n'ayant pas envie de créer de faux espoirs... mais que pouvait-il déclarer ? Elle lui plaisait, il avait envie de l'embrasser, de la serrer dans ses bras et de la voir sourire. De l'emmener dans les endroits qu'elle préférait, de lui offrir des cadeaux et de continuer à la voir sourire, ravie. Il souhaitait respirer son parfum, comme quand elle avait conduit son surf... Ces signes-là ne trompaient pas.
Jim toqua trois fois avant de se permettre d'entrer dans la pièce. Il avait pris son souffle et, à moitié caché derrière son bouquet de roses, il s'avançait auprès de la patiente. « Salut ! lâcha-t-il, je t'ai apporté des fleurs... » Il les disposa nerveusement dans le vase qui était sur sa table de chevet. « Comment est-ce que tu te sens ? » l'interrogea-t-il en enfonçant ses deux mains dans ses poches. Ses pupilles se déposaient sur le visage de son interlocutrice, mais il sentait qu'il devait parler, que cela l'aiderait aussi à se sentir plus à l'aise dans cet endroit clos. « Je suis vraiment désolé, tu sais, pour tout ça. ça me tue de te voir allongé dans ce lit. » Et c'était la stricte vérité, ça l'insupportait plus que tout. Il finit par saisir une chaise pour s'asseoir à côté d'elle, glissant sa main sur le drap pour chercher la sienne.

Mitsuki pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ Mon nom est
Vaiana de MotuNui

J'habite à New-York depuis le : 24/12/2017 J'ai posté un total de : 134 , j'ai donc : 20 Une toute petite part de moi-même :


MessageSujet: Re: Apologies + Vaiana de MotoNui  Jeu 4 Jan - 11:00

APOLOGIES -
Jim & Vaiana
Bon je dois dire que ça n'avait pas été ma sortie théâtrale la mieux réussis.... Non tu crois ?! Maintenant à cause de toi on se retrouve à l’hôpital ! Eh, je te signal que c'est moi qui souffre en ce moment ! Tu n'as que ce que tu mérites, non mais franchement à quoi tu pensais ?! Ah rien, je ne pensais à rien, j'avais simplement envie de m'en aller et ma voiture était condamnée... Je pouvais pas pleurer devant Jim, tu peux comprendre ça ! Oui je comprends.... Ce que je comprends pas, c'est est-ce que ça valait de se casser une jambe.... Tu penses bien que ça ne faisait pas partie de mon plan... Ouais, bhein en attendant on y est.

Après être partie comme une furie, j'ai eu un accident avec le surf solaire de Jim et je suis tombée, je n'ai rien de grave, quelques bleus sur les cotes et une jambe dans le plâtre qui s'en remettra. Le plus gênant, c'est que c'est un enfant qui m'a trouvé et qui a prévenu quelqu'un qui a prévenu les secours. Le gosse m'a vu arriver, tomber et m'écraser.... Je ne suis pas tombée de super haut donc j'imagine qu'il a du bien se marrer.

Jack est venu m'apporter des fleurs quand il a su pour mon accident et il a passé la nuit avec moi à m'écouter pleurer. Je pense que c'est de ça que tu devrais avoir honte. J'ai pleuré de douleur et de tristesse, je pense que j'ai le droit ! Ça ne serait pas arrivée si tu ne voulais pas faire de ta vie un roman à l'eau de rose. .... .... .... Je préfère l'eau de mer.

En milieu de matinée, Jack est parti travailler en me disant qu'il reviendrait quand il aura fini. Je l'ai remercié et salué et le voilà parti. Je me demande comment je vais occuper ma journée. Je crois que les médecins veulent me garder pour la journée et me faire sortir ce soir mais en attendant, je vais sans doute m'ennuyer comme un rat crevé. Je soupire et regarde le plafond, heureusement je suis seule dans cette chambre, je n'ai pas à supporter les jérémiades d'un vieillard. Quoi c'est toi qui dis ça ?! C'est toi qui l'aurais soûlé avec tes histoires et pas l'inverse ! Peu importe, je pense pas qu'un vieux aurait été ravi d'écouter mes histoires, tout comme je suis bien contente de ne pas avoir à écouter les siennes. Les vieux ont souvent pleins de choses intéressantes à raconter... Ouais mais là je suis pas vraiment d'humeur à écouter les sages du village. Soupire. Ce qui m'énerve c'est que dès que je suis seule, je ne peux pas m'empêcher de penser à Jim. Oublie le, je te rappelle qu'il veut pas de toi dans sa vie et qu'il veut pas faire partie de la tienne. Je sais.... Désolée si c'est plus facile à dire qu'à faire... C'est simple, ferme les yeux et imagine toi en train d'accomplir quelque chose de fantastique ! Ok.... Heu.... Je m'imagine en train de grimper une grande montagne. ....D'accord, pourquoi pas, tu nous tueras un jour.... Oh la ferme, ensuite je fais quoi ? Maintenant, continue de grimper cette montagne et quand tu seras en haut regarde autour de toi, qu'est-ce que tu imagines ? Que c'est un endroit magnifique, dans les nuages ! C'est comme si j'étais le maître du monde ! Et maintenant dis moi, est-ce que tu penses que c'est en pensant à un pauvre mec tout les jours que t'arriveras à grimper cette montagne ? .... ..... C'est pas un pauvre mec.... Mais je vois ce que tu veux dire.... Il me faut juste un peu de temps.

Du temps, t'en as pas, je sens son parfum d'ici.
J'ouvre soudainement les yeux et voit un bouquet de fleur sur le pas de la porte tenu par quelqu'un qui se cachait le visage avec. Je lève un sourcil puis vois le visage de Jim apparaître. Il contourne mon lit et s'installe à coté de moi. Franchement je ne sais pas quoi lui dire, je n'ai pas envie de lui parler. Dis lui ça.

- J'ai déjà des fleurs.

Faible. Quoi ? C'est sorti tout seul ! Bhein voyons.

- Comme quelqu'un qui a une jambe cassée.

Je fais mine de ne pas m'intéresser à lui, je tourne légèrement la tête pour ne pas avoir à le regarder et quand il s'assoit près de moi et essaye de me prendre la main, je la repousse.

- J'espère bien, puisque c'est de ta faute si je me retrouve ici !

Je veux qu'il s'en aille. Encore une fois, c'est à lui que tu dois le dire. .... .... .... Quoi, tu ne veux plus qu'il parte ? Si.... mais ça ne veut pas sortir.... Parce que t'es un peu trop dur avec lui. QUOI ! Mais attend je rêve ! Y'a cinq minutes tu voulais que je le raye complètement de ma vie ! Oh je le veux encore, seulement tu ne peux pas dire que ton accident est entièrement de sa faute, c'est toi qui as pris la décision de partir avec son engin volant non identifié. Je sais.... Vous êtes tout les deux responsables de cet accident. Oui, oui je sais...

- ....Ecoute. Je suis fatiguée, je vais surement dormir.

Ouuuuh tu te mets à mentir maintenant ? Qu'est-ce que j'aurais du lui dire ?! Bhein la vérité ! J'aimerai bien t'y voir. Quoi tu veux que je te montre ? .... Cool ! Pour une fois que je peux m'amuser !

- Je te conseil de partir et d'emmener tes pauvres fleurs avec toi. Tu croyais quoi ? Jouer les chevaliers blancs parce que tu m'as apporté des fleurs de ton jardin ?! Ce que tu m'as fait est juste horrible et en bon psychopathe tu reviens voir ta victime pour lui asséner le coup de grâce ? Parce que sinon, je vois vraiment pas ce que tu viens faire ici.

Wouah, on peut dire que tu t'es lâchée ! Oui, je dois dire que ça m'a fait du bien ! Et dire que tu m'as accusée d'être trop dure ! Oui parce que tu l'accusais de t'avoir conduite à l’hôpital alors qu'il n'est pas le seul responsable. En revanche, il est le seul responsable de ce qu'il t'a dit et du fait qu'il soit ici avec rien d'autre qu'un joli sourire et des fleurs. Haaaaaan ouais je vois la différence ! ....Pfff ignare. C'est pour ça que je suis là.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ Mon nom est
Invité ❞
Invité


MessageSujet: Re: Apologies + Vaiana de MotoNui  Dim 7 Jan - 12:14


❝ Apologies ❞
this feeling that i can't handle
▬▬▬▬▬
Vaiana x Jim


Elle lui assénait les coups, les uns à la suite des autres alors qu'il faisait de son mieux pour venir s'excuser. Son détachement et sa mauvaise franchise le rendait muet. Il se recula sur son fauteuil, croisant ses bras sur sa poitrine pour l'écouter simplement rejetter l'entière faute sur lui. Mais elle croyait s'en tirer de cette manière ? D'accord, elle était dans ce lit d'hôpital alors que lui non, d'accord il avait peut-être merdé en ne répondant pas comme elle l'aurait souhaité à son baiser, mais ce n'était pas non plus une raison pour qu'elle se comporte de cette manière si égoïste envers lui. « De ma faute ? finit-il néanmoins par surenchérir, je ne suis peut-être pas tout blanc, mais je ne t'ai jamais demandé de prendre mon surf solaire pour t'enfuir à toute allure ! Si tu avais attendu ta foutue dépanneuse, tu ne serais pas ici. » Il soutenait son regard, n'ayant clairement pas envie de se faire marcher sur les pieds. Il détestait les disputes, mais ce n'était pas pour autant qu'il n'était pas capable de se justifier dans ses actes. « C'était risqué et idiot de ta part de partir de cette manière », ajouta-t-il en se relevant pour arpenter la petite chambre. Pour qui se prenait-elle ? Et lui devait la comprendre sur ses propos emplis de haine ? Il abandonna un soupir, passa une main dans sa chevelure, elle allait un peu trop loin à son goût. « Je vais partir, ne t'en fais pas. Mais avant, sache que si je t'ai dit ce que je t'ai dit, c'était pour te protéger. Je ne suis pas une bonne fréquentation, Vaiana ! J'ai peut-être l'air cool à me balader dans les airs et en ayant l'air libre, mais je ne le suis pas ! Je suis enchaîné à cette maudite terre tout comme toi, je ne peux rien y faire et ça me fait faire les pires conneries, lâcha-t-il d'un trait. Je n'ai pas envie de t'emmener dans mes magouilles et je ne peux pas les arrêter non plus. Elles font parties de moi. » Il la fixait droit dans les yeux, lisant toute la fatigue qui l'envahissait et, oui, si elle le lui demandait, il était prêt à la quitter ici et maintenant, sur-le-champ. Même si tout ce qu'il possédait en lui lui hurlait l'inverse, lui hurlait de rester et de ramper à ses pieds pour se faire pardonner. Sauf qu'il ne pouvait pas lui faire des promesses qu'il serait incapable de tenir. « Je t'apprécie plus que tu n'as l'air de le penser et je... je ne suis pas doué avec ces sentiments. » Il haussa les épaules en laissant son regard se perdre quelques secondes à travers la fenêtre de la chambre d'hôpital. Non, clairement, les sentiments amoureux n'étaient pas ceux avec lesquels Jim était le plus aisé. Jusqu'à présent, il n'avait vécu que de brèves relations qui s'étaient soldées par des échecs à chaque fois et, avec Vaiana, il avait envie d'autre chose sans savoir s'il était possible pour lui de le lui offrir. Venant appuyer son dos contre le mur face au lit de la jeune femme, il enfonça ses mains dans les poches de son jean noir. Il l'observa un instant, se détestant d'être finalement aussi faible. Qu'avait-il à lui donner de plus ? Il ne savait pas s'y prendre avec les filles, mais ce n'était pas nouveau. Il pouvait bien se montrer fort, courageux et aventureux, il manquait cruellement de confiance en lui et pouvait douter dès que les choses commençaient à le dépasser. Pourtant, il était un homme aujourd'hui. « J'aimerais beaucoup être avec toi, Vaiana, se surprit-il à reprendre, je ne me suis jamais senti aussi bien avec quelqu'un. Mais si tu me demandes de partir, je le ferais. »

Mitsuki pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ Mon nom est
Vaiana de MotuNui

J'habite à New-York depuis le : 24/12/2017 J'ai posté un total de : 134 , j'ai donc : 20 Une toute petite part de moi-même :


MessageSujet: Re: Apologies + Vaiana de MotoNui  Mar 9 Jan - 11:14

APOLOGIES -
Jim & Vaiana
Tu vois, tout ce que tu as réussi à faire c'est le mettre en colère ! C'est pas possible ça ! Hey ! Je lui ai simplement dit ce que tu penses au fond de toi. Puis si tu ne bases pas ta relation sur la confiance et l’honnêteté alors qu'est-ce qu'il vous reste ?! Je ne veux pas qu'il m'en veuille à mort. Y'a cinq minutes tu voulais qu'il parte. Entre partir et m'en vouloir, y'a une grande différence ! Laisse le tomber, c'est qu'un gugus qui ne sait pas où il a mal. Toi tu risques de très vite sentir ta douleur si tu ne me laisses pas réfléchir. Quoi tu serais capable de te faire du mal pour me faire du mal ? Je vais me gêner !

Et pour appuyer mes dires, je me suis discrètement mordue la langue le plus fort possible. Mon dieu ce que ça fait mal !

T'es une malade ! Alors ne me cherche pas ou je recommence !

Grrrrrr, je ne sais pas quoi faire et je ne sais pas quoi dire. Enfin si. Je sais que je suis quelqu'un qui s'emporte très vite et je peux vous dire que je suis bien contente de m'être mordue la langue y'a quelques secondes parce que je n'aurais pas pu supporter d'entendre tout ça sans dire quoi que ce soit !
Est-ce que je regrette d'être partie avec Jim ? Non....Mais comme il l'a bien signalé, si j'étais restée près de ma voiture à attendre la dépanneuse rien de tout ça ne serait arrivé.... Ce qui n'est pas faux. Seulement, je suis profondément blessée qu'il regrette cette journée qu'on vient de vivre....
Ce n'est pas ce qu'il a dit. Il a dit que j'aurais du rester près de ma voiture.... Oui mais il n'a pas dit qu'il regretté avoir passé du temps avec toi. Je suis perdue. Je ne sais plus quoi penser.

Sans que je m'en rende compte, des larmes coulent sur mes joues. Ce n'est pas de la tristesse, simplement de la fatigue et de la lassitude. Jamais de ma vie, je n'ai eu à courir pour qui que ce soit. Déjà parce que je n'avais pas spécialement d'amis, ni même d'amoureux et parce que le reste de la population que je connaissais me respectait parce que j'étais destinée à être leur futur chef... Mais pour Jim, je ne suis personne.... Et je pense l'avoir bien compris cette fois.

Jim continue de me faire son speech sur les bonnes et les mauvaises fréquentations.... Bla bla bla.... Je vous jure que j'avais envie d'hurler, de m'arracher les cheveux, de sortir en courant et en hurlant ! C'est fou l’influence que peuvent avoir les hommes dans nos vies ! Seulement, rester dans ce lit à l'écouter me dire tout ça sans jamais me demander ce que moi je ressens, ce que j'en pense ou ce que je voudrais, ça me rend folle ! Ça il s'en fiche pas mal ! Je voudrais pouvoir m'arrêter mais impossible, mes larmes coulent encore même s'il continue de braquer son regard sur moi. Je m'essuie la joue par moment et je continue de l'écouter parler.

Je le vois, il fait les cent pas avant de finir contre le mur à coté d'un lit. Je me redresse et arrange mes cheveux, je tente de garder un semblant de dignité après qu'il m'est tout prit. Je me sens comme une coquille vide, j'ai le sentiment d'être seule au monde alors que c'est faux mais c'est comme si sans lui, je ne sourirais plus jamais...

Il me demanda si je voulais vraiment qu'il s'en aille. Il sait très bien ce que je voudrais qu'il fasse. Je voudrais qu'il me prenne dans ses bras en me disant que toute cette histoire est du passé, que maintenant il n'y a que moi et lui qui compte et que lorsque je serais rétablie, on s'offrira notre premier vrai rendez vous accompagné de crème glacée, de pop corn et de peinture ! Mais au lieu de ça, on est en pleine discussion sérieuse sans pour autant qu'elle prenne une bonne direction...

- Va t'en. *Je me suis surprise moi même en entendant ma voix si cassante. Mais il venait de me faire tellement de mal.... C'était plus fort que moi.* Va t'en et laisse moi tranquille. Moi je te laisserai tranquille t'en fais pas, je t'empêcherai pas de faire tes magouilles en solo. Tu n'imagines même pas à coté de quoi tu passes ! Tu me plaisais vraiment, tout ce que je voulais c'était apprendre à te connaitre et passer du temps avec toi. Découvrir ton monde et te faire découvrir le mien pour qu'on se sente moins seuls dans ce nouveau monde mais tu sais ce que j'ai fais au final ?! Je suis simplement passée pour une grosse imbécile ! Je n'ai jamais été amourachée d'un garçon avant toi et je viens de vivre l'expérience la plus humiliante de toute ma vie ! Je ne sais pas qui a dit que l'amour est la plus puissante forme de magie, mais pour moi, ça n'aura été qu'une grosse blague et une perte de temps et de dignité. Alors va t'en. Toi, tes engins et ta mauvaise fréquentation, fichez moi la paix.

Tu es sûre de toi ? Parce que je sais déjà que tu vas pleurer toutes les larmes de ton corps. C'est pas toi qui dit que le temps guéri tout ? Oui, encore faut il que tu veuilles guérir.... Je le veux. Vaiana es tu sûre de ce que tu.... J'en suis sûre. D'accord....Qu'est-ce que je dois faire ? Je ne veux plus penser à lui, je ne veux plus ressentir des papillons dans le ventre quand il me regarde... Ma pauvre.... Je suis désolée de ce qu'il t'arrive. Ce n'est rien..... Je ne suis sans doute pas la seule femme à se voir décliner ses avances.... C'est sûr... mais c'est toujours plus dur la première fois.... Ça m'apprendra à fondre quand un beau garçon me fait les yeux doux. Ce n'est pas la première fois que tu te fais courtiser et pourtant il est le premier pour qui tu as craqué.... Bhein tu vois le résultat ?! Qu'est ce qui m'a prit de croire que ma vie serait différente de celle que mon père m'a prédit.... Je vais sans doute finir ma vie avec quelqu'un du village.... Soupire.

Il va s'en aller !
Et alors ? Tu veux que je fasses quoi ? Que je le supplie de me laisser une chance, que lui et moi sommes fait pour être heureux ? Déjà, qu'est-ce que j'en sais ? Si ça se trouve quand il aura un verre dans le nez il se mettra à me battre ! En plus de ça, hors de question que m'écrase encore comme une serpillière, il sait ce que je ressens pour lui, maintenant c'est lui qui doit faire un choix. J'ai suffisamment grandit avec des histoires de princesse pour savoir qu'aucune d'entre elle n'a eu besoin de tout un chapitre pour séduire son prince ! Quoi, tu imagines Jim te frapper ?! Non....bien sûr que non.... même si je l'imagine me faire beaucoup de chose ! Et bien.... Où est le temps où ton seul amour était l'océan ? J'ai grandit, je suis une femme maintenant, je ne suis plus une enfant. Je veillerai toujours sur toi, enfant ou pas. Tu vois, c'est ça le problème ! Qui vous a dit que je n'étais pas capable de prendre soin de moi ? Hein ? Qui a dit que je ne pouvais pas rester avec un voyou, faire des bêtises dans la rue ou m'envoyé en l'air avec un inconnu ? Parce que si je veux, je peux faire tout ça ! Je ne suis plus une petite fille et je ne suis pas en sucre ! Je suis....tellement en colère ! Contre moi ? Contre vous tous ! Je suis en colère parce que j'ai le sentiment que toute cette histoire est partie du fait que j'ai embrassé Jim pour lui exprimer ce que je ressens après qu'il m'ai posé sa Pu*** de question ! Je suis en colère parce qu'après m'être dit que je pourrais vivre une histoire d'amour à la Bonnie & Clyde je me retrouve seule sur un lit d’hôpital avec un homme qui veut pas que je fasse partie de ses aventures ! Je suis en colère pour tout un tas de raisons, choisie ta préférée !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Mon nom est
Contenu sponsorisé ❞


MessageSujet: Re: Apologies + Vaiana de MotoNui  

Revenir en haut Aller en bas
 
Apologies + Vaiana de MotoNui
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gossip On Time :: :: New-York, New-York :: Manhattan :: Bellevue Hospital Center-
Sauter vers: